20.4.14

L'Oréal Elsève Fibralogy - Monte le volume


Je reviens du néant, 2ème. Après avoir été monopolisée par quelques changements dans mon activité professionnelle, je suis de retour pour de bon, avec un rapport cosméto !

Voilà quelques semaines que je teste une gamme de produits capillaires qui fait sensation : Elsève Fibralogy de L'Oréal. J'ai toujours eu les cheveux très fins et même si mon dernier achat de shampoing de grande surface date d'au moins 2 ans, je me suis laissée tenter par une promo (et si quelqu'un connait les crédits de la chanson présente dans la pub, je prends !).
Alors, la promesse de cheveux plus épais, tenue ?



Le principe actif de la gamme nous est présenté sous le nom de filloxane, une molécule a priori capable de pénétrer dans la fibre du cheveu pour y créer de la matière et ainsi rendre les cheveux plus épais. Bon.
J'avoue que je suis, peut-être à tort, toujours un peu amusée par la communication de L'Oréal avec ses noms de molécules sexy. Ça m'a fait acheter, certes, mais je trouve qu'ils en font toujours des caisses. L'esthétique du spot (des cheveux virtuels en coupe) et les couleurs choisies pour la gamme (un turquoise métallique et un rose fluo) donnent un côté très scientifique voire futuriste à tout ça. 


Apparemment, dans d'autres contrées, la gamme compte 5 produits : 
- le shampoing
- le démêlant
- le booster
- le masque
- le double sérum.

Pour une raison que j'ignore, seuls les trois premiers sont trouvables en France.

Photo au portable et set de table presque assorti, tavu.

Afin de ne pas leur mettre sur le dos d'éventuels effets asséchants à tort, j'ai attendu quelques jours après une coloration pour commencer le test de ces produits dont, malgré mon scepticisme, j'attendais quelque chose au fond !

Alors l'odeur est assez agréable et me fait un peu penser à un sac de bonbons, sans être trop entêtante. L'application et le rinçage des différents produits est facile. J'ai utilisé les trois à chaque lavage, 3 fois par semaine pendant 2 semaines et demie.
La première fois, j'ai laissé mes cheveux sécher à l'air libre, le soir. A l'époque où je n'utilisais que des shampoings de grande distribution, cela me valait une tignasse aplatie et lourde le matin. Là, surprise, mes cheveux étaient légers et volumineux ! Presque pas besoin de les coiffer pour avoir l'air vraiment très cool sans être négligé.
La comm' de L'Oréal est très axée sur la sensation de chevelure plus dense sous les doigts : ce n'a pas été le cas pour moi. J'avais plus de volume, oui mais mes cheveux étaient juste plus légers et me paraissaient tout aussi fins.

J'ai cherché sur les étiquettes la présence de silicones, je n'en ai pas vu. Cependant, je suis pas experte en cosmétologie : il doit bien y en avoir ou du moins quelque chose qui s'en rapproche car je pense que L'Oréal ne serait pas passé à côté de l'argument "Sans silicone" qui fait encore des adeptes...
Le fait est que mes cheveux n'avaient pas l'air d'être passés par la case "gros film lissant" et c'était chouette !

J'utilise l'imparfait. Parce qu'après le premier shampoing et de plus en plus au fil des lavages, j'ai remarqué l'effet indésirable que je redoutais le plus : les pellicules.
Avec un cuir chevelu sensible et sec (en plus d'avoir les cheveux fins, oui, c'est cool), un rien me donne des pellicules sèches. Je dirais même que j'en ai eu toutes ma vie. Habituée aux produits qui réduisent les dégâts et dont je vous parlerai plus en détail je pense, je me doutais à 99% que repasser à un shampoing "normal" me remettrait dedans. Parce qu'on y trouve des sulfates (tensioactifs qui ont pour mission de laver mais de façon souvent trop aggressive), y compris dans Fibralogy.
Par ailleurs, l'effet volumineux s'est estompé au fil des lavages, malgré le sèche-cheveux tête en bas. Déjà un peu déçue, donc, au bout d'une semaine.

Mais je ne voulais pas abandonner comme ça, vois-tu.
Quelque chose m'avait intriguée en lisant le mode d'emploi des différents produits : lorsque l'on possède les trois, il est expressément indiqué, une fois le shampoing rincé, d'appliquer le booster sans le rincer, puis le démêlant et ensuite de rincer le tout.
Il n'est pas mentionné qu'on perd ses cheveux ou que la Terre implose si on applique juste le booster sans le démêlant... Donc j'ai voulu voir si le démêlant (souvent blindé de silicone ou autres) était la cause de la perte d'effet et j'ai juste appliqué le booster après le shampoing...
Pas de différence : des cheveux pas plus emmêlés mais surtout, pas de volume supplémentaire.

Après 2 semaines et demie d'utilisation exclusive (8 lavages) et toujours autant de pellicules, j'ai donc laissé de côté la gamme Fibralogy, un peu grognon. 
Peut-être que ça marchera pour vous sur le long terme, j'ai personnellement stoppé l'utilisation de façon prématurée à causes des effets sur mon cuir chevelu sec. Je vous souhaite tout le volume du monde ! Moi, je garde mon cuir chevelu sain à défaut d'avoir une crinière de lionne...

Aucun commentaire: