18.6.19

4 fonds de teint pour peau pâle

Dans la continuité de mes vidéos sur les sous-tons de la peau (théorie des saisons) et sur le fait d’avoir le teint pâle, j’ai décidé de faire la vidéo que j’aurais aimé trouver il y a quelques années : une sélection de fonds de teint qui correspondent aux peaux très claires, avec leurs avantages et inconvénients. Bien entendu, chaque teint est différent mais j’espère que ça pourra aider ! 





16.4.19

Emily Wants to Play Too - J’aime pas trop les poupées.

Un peu trop effrayée lasse des jeux d'horreur en VR pour le moment mais désireuse de frissonner un peu, je me suis dit, par un samedi après-midi ensoleillé : « Tiens, pourquoi pas commencer Emily Wants To Play Too ? » Et ainsi fût fait.
    
    
Jeu en cours, j’ajoute les vidéos au fur et à mesure !


   

1.3.19

Les tests sur les animaux : c’est vraiment fini ?

Voilà quelques temps maintenant que fais attention à ce que les produits d’hygiène et cosmétiques que je choisis ne soient pas testés sur les animaux. Même si je ne suis pas irréprochable à 100%, j’avais envie de dessouder quelques idées reçues sur le sujet.

N’hésitez pas à commenter pour me reprendre si besoin ou partager votre avis/expérience !




13.2.19

Bendy and the Ink Machine - Dessins très animés


- Pas de spoilers -

Je joue très peu sur PC. Pourtant, je sais que bon nombre de chouettes petits jeux sortent sur cette plateforme, comme Bendy and the Ink Machine, que j'ai découvert à la sortie de son dernier épisode. Cette aventure épisodique, désormais dispo sur console et mobile depuis la fin de l'année dernière, a bel et bien débuté sur PC en février 2017 pour se conclure 18 mois et 5 épisodes plus tard. Tout le temps pour se faire une petite réputation dans la catégorie des « jeux à faire ».

Bendy and The Ink Machine est un jeu d'horreur/survie à la première personne. Nous sommes Henry, un illustrateur à la retraite invité par son ancien employeur pour une raison inconnue. Le jeu commence donc lorsque nous poussons la porte des studios d'animation Joey Drew. Visuellement, on plonge dans l'animation des années 30 : graphismes en cel-shading pour l'aspect cartoon, tons sépia pour le rétro et surtout, personnages de dessin animé qui n'auraient pas juré à l'époque. D'ailleurs, si Bendy, la figure de proue du studio Joey Drew, reste assez éloigné d'un Mickey Mouse vintage, l'un de ses acolytes ressemble tellement à un autre personnage Disney qu'on se demande comment la firme à la souris a pu l'autoriser.