28.3.13

Avant de démarrer un aquarium...


Ça y est, vous êtes allé chez des amis/êtes allé au resto/avez regardé un film et vous êtes tombé sous le charme de THE aquarium qui vous a donné l'envie d'en avoir un. Premier réflexe : combien ça va coûter ?
C'est important, bien sûr... mais il y a d'autres choses auxquelles il faut penser avant, pour le bien-être de votre portefeuille, de votre habitation et de vos futurs hôtes !


Votre lieu de vie est-il adapté à un aquarium ?

C'est la première question à vous poser ! Une fois rempli, un aquarium est impossible à déplacer et son emplacement doit donc être bien choisi, pour deux raisons.

Ne le placez surtout pas en face d'une source de lumière naturelle directe (en français, une fenêtre) ou il sera vite infesté d'algues. Des algues dont vous ne pourrez pas vous débarrasser puisque la cause sera inaltérable, à moins d'installer des rideaux très occultants.

Evitez aussi les endroits avec beaucoup de passage (entrées, couloirs...) car les poissons sont très sujets au stress et risquent de ne pas faire long feu s'il y a trop d'action près d'eux. Ces bébêtes ont l'écaille froussarde. Préférez la salle à manger ou bien le salon, qui reste quand même le meilleur endroit pour profiter de son aquarium !

Enfin, si vous souhaitez acquérir un bac très volumineux (à partir de 200l), pensez à le mentionner dans votre contrat d'assurance habitation. Ce serait vraiment pas de chance mais on n'est jamais à l'abri d'une explosion accidentelle ou, si vous vivez en appartement, d'un effondrement du sol sous le poids de l'aquarium, si votre immeuble date un peu. Pour que vos voisins ne vous prennent pas tout votre argent en cas d'accident, prenez les devants !



Quels poissons souhaitez-vous avoir ?

Il est de bon augure de savoir quels poissons on souhaite introduire dans son aquarium avant d'y mettre les premiers.

Tout d'abord pour la compatibilité entre les espèces : il existe des poissons très calmes et peureux (scalaires, silures de verre, gouramis...), d'autres beaucoup plus vifs et agressifs (barbus, nigros...). Evitez de combiner les deux car les premiers ne supporteront pas longtemps les assauts des seconds.

Il est également très important de connaître les habitudes de vos futurs pensionnaires car certains poissons ont un comportement territorial et sont idéalement à introduire en premier dans l'aquarium. Le scalaire fait partie de ces poissons : le vieux scalaire du Monde de Némo, le tôlier de l'aquarium du dentiste, n'est donc pas que pure fiction !

©Disney

Pour des raisons pratiques, préférez des espèces originaires de la même zone géographique, afin que les paramètres et la température de votre eau conviennent au plus grand nombre. Le plus simple est d'opter pour un bac amazonien, le plus répandu pour l'eau douce, qui permet de combiner de belles espèces dans une eau aux paramètres simples à obtenir.

Pour des raisons esthétiques maintenant, renseignez-vous sur les zones de nage des poissons que vous souhaitez adopter. En effet, certains restent au fond du bac (nettoyeurs) quand d'autres évoluent au milieu ou en surface. Afin d'obtenir une population au rendu visuel homogène, faites un mélange ! En plus, cela permet aux poissons d'avoir suffisamment d'espace et de ne pas se "nager dessus".

Pour finir, il est primordial de connaître la taille adulte de vos poissons. Un aquarium surpeuplé, en plus d'être moche, je trouve, est un mauvais lieu de vie. Là, quelques mathématiques s'imposent : il ne faut simplement pas dépasser 1 cm de poisson adulte pour 1 litre d'eau. Vous verrez, quand on sait que certains poissons arrivent vite à 5 cm, la limite est rapidement atteinte.

Un bac surpeuplé (Source : http://www.ivanov.ch)

Pouvez-vous assurer l'entretien d'un aquarium  ?

Un aquarium se contrôle au moins une fois par jour, au cas où un poisson mort devrait être enlevé pour ne pas se décomposer ou être mangé par les autres. Il est aussi important de faire des tests d'eau réguliers pour vérifier que l'eau ne devient pas toxique pour les poissons, au risque de revenir de vacances et de retrouver un aquarium vide.
L'entretien hebdomadaire ou bimensuel ne prend pas plus d'une demi-heure mais doit impérativement être fait, pour les mêmes raisons. Une eau laissée à l'abandon deviendra vite l'équivalent d'une maison hantée qui tuera inexorablement vos poissons les uns après les autres !


Avez-vous le budget suffisant ?

On en arrive au sujet qui fâche. Un aquarium coûte de l'argent mais après tout, pas plus qu'une cheminée. Je vous déconseille d'ailleurs fortement de faire ramoner votre aquarium.

D'abord, il y a le bac. Beaucoup sont des bacs "tout compris" avec, jusqu'à 100l, un filtre interne à mousse et un chauffage ou, pour 100l et plus, un filtre interne à décantation (boîtier noir collé à un côté de l'aquarium) qui permet de loger le chauffage, les masses filtrantes et la pompe. C'est simple, économique et vous ne vous demanderez pas pendant 3 heures quel matériel acheter.

Viennent ensuite le terreau et le gravier, qui paraissent suffisants dans leurs gros sacs mais dont on se rend toujours compte qu'il n'y en a pas assez une fois posé au fond de l'aquarium...
Pour la décoration, chacun se laisse guider par ses goûts pour les racines ou les pierres, le décor style naturel ou artificiel mais sachez que pour qu'un aquarium "respire" bien, il est toujours préférable d'y mettre des plantes.

Si on ajoute à ça les dépenses annexes (minuteur pour l'éclairage, remplacement du tube lumineux et des masses filtrantes, nourriture...), on arrive à une petite somme qui dépendra de la taille de votre aquarium mais qui, je vous rassure, sera surtout concentrée sur ses débuts. 

Une fois tout cela bien pensé, un aquarium ne coûte pas grand chose lorsqu'il tourne bien.
Du pur bonheur gratuit !

6 commentaires:

JB a dit…

Bonjour,
Merci pour ces conseils. Pourquoi conseilles tu un aquarium à eau douce? L'aquarium à eau de mer est trop difficile à gérer? Merci

Sissen a dit…

Merci à toi d'avoir lu ces conseils ;)
Je parle avant tout d'eau douce car c'est ce que je connais le mieux. L'aquariophilie de mer n'est pas bien différente, hormis le matériel nécessaire pour saler l'eau et la population différente, bien sûr. :)

JB a dit…

J'ai envie de me lancer depuis plusieurs mois, mais pour l'instant, comme tu le soulignes très bien, il faut de la place (que je n'ai pas dans mon petit appart parisien :p )

Sissen a dit…

Tu voudrais partir sur quelle taille d'aqua ? Il ne faut pas énormément de place, c'est surtout l'emplacement qui est crucial... Et pour débuter, un aqua d'eau douce est très bien, on peut déjà y mettre de beaux poissons.

JB a dit…

En fait j'avais repéré ces aquariums : http://www.redseafish.com/index.aspx?id=4375
Ils semblent bien top pour faire ce que j'ai envie.
Je pensais me tourner vers le 500 L
Mais faut que je les vois en vrai pour me rendre compte :)

Sissen a dit…

Ah oui, 500l c'est déjà plus encombrant, en effet ! :D