7 mars 2013

Le Top 5 des idées reçues sur l'aquariophilie


Au détour d'animaleries ou dans mon entourage en général, j'ai pu constater que les idées toutes faites sur les poissons et l'aquariophilie ont la peau dure. Désireuse de rétablir la vérité et, qui sait, de vous donner l'envie d'adopter un petit compagnon à nageoires, je vous ai préparé un Top 5 des a priori à oublier !


1. "Un poisson dans un bocal, c'est suffisant."

Les esprits vengeurs de Bubulle et autres Clowny (parmi mes autres poissons d'enfant) n'approuvent pas. Ceci pour deux raisons. Premièrement, regardez :


Ces deux poissons proviennent de la même espèce, Carassius auratus de son petit nom, que nous appelons "poisson rouge" : le premier vit dans les 80 cm³ d'un bocal, l'autre en bassin extérieur. 
Leur différence s'explique par le fait que la croissance du poisson en bocal est stoppée quand il n'a plus assez d'espace, culminant ainsi à 6-7 cm a l'âge adulte au lieu des 30 cm prévus par Dame Nature. Cela entraîne souvent des déformations et une mort prématurée. Les poissons rouges avec assez d'espace peuvent vivre jusqu'à 10 ans. Increvables, ces rouquins !

Deuxièmement, vous avez pu remarquer en observant un bocal que le poisson n'est pas visible sous tous les angles, à cause de l'effet loupe de l'eau et de la forme du contenant. Notre image du poisson est déformée... Et ça marche dans les deux sens : le petit habitant ne voit pas notre frimousse énamourée mais des formes mouvantes et méconnaissables. De plus, un bocal rond ne contient pas de "zone de repli", sorte d'abri anti-atomique du poisson en cas de frayeur. Tout cela entraîne du stress, mauvais pour l'espérance de vie.

Tout comme un chien, un chat ou un lapin, un poisson n'est pas un jouet, il faut réfléchir avant d'en adopter un. Et oui, même un petit poisson mignon !
Fuyez donc les "animaleries" qui vendent des bocaux ou, pire, qui affichent le genre de pub ci-dessous, assimilant le poisson à un objet de déco qui survit dans 5 cm d'eau...

La torture animale, tellement tendance.

Je ne vous invite pas à manifester seul au milieu du magasin mais à réfléchir à la qualité des poissons vendus là où les considère comme des objets : vous irez vite voir ailleurs !


2. "Un vrai aquarium, ça coûte cher."

Il n'est pas nécessaire d'investir dans un bac d'eau de mer de 500 litres pour faire les choses bien. 
Avec un aquarium cubique de 20 litres doté d'un filtre et d'un chauffage, vous pouvez déjà accueillir une dizaine de jolis poissons exotiques, pour environ 50€ le bac tout équipé.

Nanolife 20 - silver (Zolux)

Si cela vous parait encore trop cher payé, alors mieux vaut renoncer. Prendriez-vous un chaton si vous saviez que vous ne pouvez pas payer le véto ?


3. "Un aquarium exotique, c'est compliqué et long à entretenir."

Ce n'est pas long, il faut avoir de la patience entre les étapes, nuance !
Oui, il faut attendre un mois avant d'introduire les premiers poissons. Oui, il faut attendre une heure avant de lâcher le poisson du sac vers le bac, etc. Mais on n'est pas obligé de camper devant l'aquarium pendant ce temps, encore heureux.

Ce n'est pas compliqué non plus, à condition d'avoir les bonnes habitudes et de ne pas écouter les industriels qui veulent nous vendre toutes sortes de produits inutiles. Avec deux bacs de 30L et 100L, je passe une grosse demi-heure par semaine à tout entretenir, pas plus.

Au final, ce qui est le plus long dans l'aquariophilie, c'est de vous renseigner : vous êtes bien tombés en venant ici, dites-moi...


4. "Les poissons exotiques, c'est fragile."

En admettant que votre aquarium soit bien entretenu, cela dépend de l'endroit où vous les achetez.

Dans un premier temps, n'achetez aucun poisson, même pas un seul, dans une boutique ou certains poissons présentent des tâches, des plaies... ou un fort intérêt pour la nage sur le dos. Vous risquez de retrouver votre poisson fauché dans la fleur de l'âge et/ou de le voir contaminer tous les autres habitants de votre aquarium avant de tirer sa révérence.

Il est aussi important de savoir que dans beaucoup d'animaleries ou boutiques spécialisées, pour des raisons esthétiques, les bacs sont nettoyés très souvent : plusieurs fois par semaine, contre une fois par semaine pour l'aquarium d'un particulier.
Trop nettoyer un aquarium enlève toutes les bonnes bactéries qui équilibrent l'eau et pour pallier à ces nettoyages trop fréquents, les bacs sont remplis d'eau osmosée. L'eau osmosée, à la différence de l'eau du robinet, a traversé toutes les étapes chimiques afin d'être parfaite pour les poissons.
Cela paraît très bien à première vue mais à n'avoir connu que de l'eau osmosée, les poissons sont fragilisés car non préparés aux aquariums des particuliers qui n'ont pas des paramètres d'eau aussi idéaux.

Alors, comment savoir quelle boutique choisir ? Et bien, à part les quelques conseils d'observation donnés plus haut... Il n'y a aucun moyen de savoir avant de tenter le coup.
Si vous ne voulez qu'un seul poisson, allez-y, il risque seulement de mourir sans contaminer personne.
Pour les aquariums avec plusieurs espèces, le bouche-à-oreille reste la meilleure solution pour dénicher LA boutique qui sait ce qu'elle vend. Le poisson parfait est à portée de main.


5. "C'est beaucoup d'attention pour un animal bête et qui n'est même pas affectueux."

Un poisson, comme un oiseau, n'a pas de conscience mais n'est pas bête : si vous voyiez comme les miens se ruent à la surface lorsque j'ouvre la trappe à nourriture !

Et pour l'affection...


Voilà Sashimi, un betta splendens ("combattant") que j'ai eu pendant un an. Le petit portait très mal son appellation : lors d'une visite-éclair dans le 100L, il n'a attaqué aucun des habitants, il s'est lui-même fait attaquer sa jolie queue de voile.
Sashimi bâillait et j'ai appris là avec stupeur que les combattants étaient les seuls poissons à bâiller.
Sashimi voyait les gens arriver, les fixait et fonçait les voir à la vitre avant de les suivre autour du bac.
Sashimi m'a fait de la peine quand il est parti.
Je vous garantis que, comme toutes les petites bêtes, les poissons peuvent vous prendre un bout de coeur sans que vous vous en rendiez compte.

2 commentaires:

Justine a dit…

Ouuuh ça me donnerait presque envie d'en adopter un. J'ai toujours trouvé le monde aquatique très beau. Il y a quelque chose de très reposant, les mouvements au ralentis, les couleurs que l'on peut trouver au fond des océans... C'est vraiment un monde à part entière.
Je pense que quand je serai vraiment installée dans mon chez-moi, j'accueillerai un copain à nageoires ! Et mine de rien, toutes ces infos sont bien bonnes à savoir ! :-)

Sissen a dit…

Y'a rien de plus apaisant qu'un aquarium, je trouve. Je serais honorée que ces infos puissent te servir un jour ! :)