6 décembre 2013

Le jour où j'ai arrêté de déconner avec ma peau (part. 1 - le layering)



Quand j'ai commencé à me maquiller, voilà environ 15 ans (plop, un cheveu blanc), je ne misais que sur les yeux, avant d'investir dans le tartinage du reste.
Avec mon abonnement au Club des Créateurs de Beauté, mes cartes de fidélité de parfumerie et mes promenades sur internet, je pensais connaître les bases du maquillage, parce que j'aime vraiment ça.
Sauf que non.


Ce que j'ignorais surtout, c'était que depuis 15 ans, je ne m'étais jamais vraiment démaquillée.
Parce que, comme beaucoup de monde, j'utilisais un lait ou une eau micellaire qui s'avèrent en fait posséder à peine un peu plus de pouvoir démaquillant que... la flotte.

Au détour du blog de Sonia, j'ai découvert avec stupeur et émerveillement ce qu'on appelle le layering ou "millefeuille" (aaaah c'est pour ça la photo !). 
Cette méthode de nettoyage de la peau qui nous vient du Japon part du principe finalement très logique que pour enlever le gras (maquillage, pollution, sébum), il n'y a qu'une solution : encore plus de gras ! A savoir l'huile démaquillante.

"Si c'était vrai, on ne trouverait pas autant d'eaux micellaires et autres lotions douceur !", me direz-vous. 
Pour appuyer mes propos farfelus, j'ai fait trois petits ronds de fond de teint identiques sur mon bras, que j'ai enlevés avec différents produits, en passant à chaque fois le coton deux fois du haut vers le bas, avec la même pression :


Et encore, là j'avais appliqué le fond de teint 30 minutes avant. Quand je me démaquille le soir avec de l'eau micellaire, le coton que je passe sur mes joues ressort toujours quasi blanc dès premier passage...

Attention cependant aux idées reçues : contrairement à l'huile nourrissante, l'huile démaquillante se rince et ne pénètre pas l'épiderme donc ne graisse pas la peau.

Le layering comporte 4 étapes simples :
  • Enlever les impuretés = Huile démaquillante
  • Enlever l'huile = Savon pour le visage
  • Enlever le calcaire de l'eau = Lotion tonique ou eau florale
  • Hydrater = Crème habituelle

Pour mon test, j'ai fui les huiles hors de prix de parfumerie et parapharmacie et j'ai choisi l'huile démaquillante à rincer de Mixa, qui m'a coûté environ 6€.


(Subtilité : sur le mode d'emploi de cette huile, il est indiqué qu'elle se rince à l'eau mais j'ai quand même utilisé un tout petit peu de savon, histoire d'être certaine de ne pas en laisser).

Ça a donné quoi sur moi ?
Les 3 premiers jours, rien à signaler. Mais après... ma peau s'est littéralement métamorphosée.
Oui oui, comme par magie, mon front a vu apparaître une poussée de boutons comme jamais je n'en avais eue de ma vie, même à l'adolescence. Ma peau est devenue plus grasse et je brillais de mille feux à partir de 14h00.


Pourtant, le layering, c'est pas de l'arnaque. Quand je vois les avant-après qui pullulent (comme les chouettes) sur le web, je sais que la qualité de la peau de beaucoup de gens s'est grandement améliorée. Ce n'est juste pas fait pour toutes les peaux. Parce que savon + eau du robinet + tonique, ça décape quand même à fond, même si on hydrate juste après. Et ça, je le sentais bien avant de mettre ma crème. Une peau trop décapée se défend en ouvrant les vannes à sébum et c'est ce qui m'a mise dedans !

Je suis donc retournée en rampant vers mon nettoyant solide et mes lotions démaquillantes, en les suppliant de me reprendre... Et tout est revenu à la normale, si ce n'est mieux encore.
Moi qui pensais me faire du bien avec le layering du ninja, j'ai appris finalement que moins j'en faisais, mieux ma peau se portait.

Et j'ai appliqué la leçon d'une autre manière... mais ça, je vous en reparlerai plus tard !

Aucun commentaire: