9 décembre 2013

Le jour où j'ai arrêté de déconner avec ma peau (part. 2 - le minéral)


Je vous avais déjà parlé ici de ma tentative d'entrée dans le cercle du démaquillage millefeuille. Après cette mésaventure, j'ai pris conscience que je malmenais ma peau sous prétexte d'en prendre soin.
Parce que finalement, se démaquiller correctement, c'est bien. Se maquiller correctement, c'est mieux ! Histoire de ne pas mourir bête, j'ai voulu tester le fond de teint minéral.


Je n'ai rien de spécial à cacher avec du fond de teint, si ce n'est quelques petites taches de rousseur (ne me dites pas que c'est "mignon").J'avais depuis peu trouvé le produit parfait chez Rimmel, bien couvrant, adapté à ma carnation et qui sentait bon les fruits !

Mais il restait un point noir, avec jeu de mots : la composition. Ce n'est pas un secret, les fonds de teint lambda sont des concentrés de pétrochimie en bouteille. Je jubilais en utilisant mes produits naturels Lush puis je finissais le tout par une couche de pétrole, tranquilou. Alors oui, j'avais une peau parfaite pendant 2 jours mais elle me rendait vite mon tartinage. Œil pour oeil, pore bouché pour pore bouché.

Du jour au lendemain, j'ai délaissé mon produit habituel pour tester le fameux fond de teint minéral en poudre.
Comme pour les BB crèmes, toutes les marques y sont allées de leur version de la poudre minérale, avec les dérives attendues. J'ai donc pris le temps de lire les conseils sur la blogosphère et avis consommateurs pour savoir quelles marques proposaient de "vraies" poudres minérales, au sens où on les définit à la base.
Oxyde de fer + zinc + titane + mica, ce sont les 4 ingrédients quasi-uniques des vrais fonds de teint minéraux. En plus de donner un effet soyeux et matifiant à la peau, ils l'apaisent et ont un pouvoir anti-inflammatoire, qui aide à cicatriser les imperfections.

J'ai jeté mon dévolu sur la marque Lily Lolo, dispo sur le site Mon Corner Bio pour 15€, à peine plus cher qu'un fond de teint trouvé en grande distribution. J'ai même pu tester deux teintes au format échantillon pour me faire un avis. C'est la couleur la plus claire de la gamme qui me convenait, ô surprise.

Teinte "Porcelain"

Composition : Mica, oxyde de zinc, dioxyde de titane, oxydes de fer, bleu d'outremer. Et c'est tout !

Partout il est conseillé de bien hydrater la peau avant application.
Je n'en ai rien fait, moins pour l'amour du risque que pour voir si l'hydratation du matin, 5 heures avant mon premier test, suffisait. Ça a suffi.
Une poudre a logiquement tendance à faire ressortir les petites peaux mortes. A ma grande satisfaction, ce produit-là ne les a pas soulignées et les a même un peu gommées.
Cependant, ce qui m'a un peu refroidie au départ, c'est la couvrance minime. Mon produit habituel avait un pouvoir couvrant de folie et là c'était presque comme si je n'avais rien mis. Puis j'ai décollé le nez du miroir pour avoir une vue d'ensemble et je suis revenue sur Terre : j'avais quand même une super mine. Naturelle, unifiée et surtout, pas brillante.
Côté durée de vie, un pot peut durer très longtemps puisqu'il faut très peu de poudre pour tout le visage. Deux pincées de sel, pas plus. Je n'ai même pas encore terminé mon échantillon, c'est dire.

Ce genre de fond de teint peut ne pas convenir si vous souhaitez masquer des cicatrices par exemple mais si vous voulez juste cacher des boutons, lancez-vous, essayez le minéral et vous verrez que vous n'aurez bientôt plus rien à cacher. Parce que le fond de teint "basique" n'est rien d'autre qu'un cercle vicieux engendrant les dégâts qu'il est censé masquer.

Est-ce que la qualité de ma peau s'est améliorée ? Oui. J'ai commencé le test juste après mon "échec millefeuille" et je crois dur comme fer que ça a aidé à réparer ma peau. Je suis tellement contente du résultat que j'en suis arrivée à mettre du fond de teint de plus en plus rarement ! Et tant pis pour les taches de rousseur...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Tu as des taches de rousseur. je n'ai jamais remarqué !!!